SAP & UGTA & SNAPAP & SYNDICAT LIBRES DES PARAMEDICAUX

SAP & UGTA & SNAPAP & SYNDICAT LIBRES DES PARAMEDICAUX


    Boudiaf insiste sur la nécessité de s’adapter au nouveau mode de gestion du secteur

    Partagez

    habiba

    Nombre de messages : 335
    Age : 31
    Date d'inscription : 09/04/2011

    Boudiaf insiste sur la nécessité de s’adapter au nouveau mode de gestion du secteur

    Message  habiba le Mer 13 Nov - 11:54



    Le ministre de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière, Abdelmalek Boudiaf, a insisté mercredi à Annaba sur la nécessité de "s’adapter" au nouveau mode de gestion du secteur.

    Intervenant lors d’une rencontre régionale qui a réuni les responsables locaux de son secteur des wilayas dans l’Est du pays, le ministre a indiqué que le nouveau mode de gestion adopté par son département vise à "redéfinir la notion du service public dans la santé" et à "rétablir la déontologie dans la pratique médicale".

    Evoquant les problèmes du secteur de la Santé, d’ordre organisationnel, les difficultés liées à la gestion et à la formation, M. Boudiaf a mis l’accent sur l’importance de "trouver des mécanismes à même de changer les mentalités" pour une meilleure pratique médicale et un meilleur service offert aux citoyens.

    Il a souligné, à ce propos, que les réformes envisagées "bannissent" toute forme d’indifférence et de négligence, d’autant, a-t-il dit, que des moyens "colossaux" sont mis à la disposition du secteur pour "une prise en charge qualitative des malades" . Des efforts, a-t-il ajouté, qui seront accompagnés par "un programme de formation et des sessions de recyclage des personnels".

    Lors de la présentation d’exposés sur les difficultés du secteur, dans les 13 wilayas concernées par cette rencontre, notamment les problèmes liés aux services des urgences médico-chirurgicales, le manque de médecins spécialistes et l’insalubrité dans certains établissements sanitaires, M. Boudiaf a appelé à un "diagnostic" précis des problèmes de chaque établissement de santé afin de trouver les solutions adéquates.

    Le ministre a par ailleurs considéré que l’informatisation du système de santé est "un défi" auquel sont confrontés les établissements hospitaliers nationaux, avant d’insister sur la nécessité pour les différentes structures du secteur de la santé de "s’ouvrir entre elles".

    Cinq ateliers portant sur les médicaments, la maintenance, l’accueil, l’hygiène, les urgences et la gestion des établissements sanitaires ont marqué les travaux de cette rencontre régionale, inscrite dans le cadre de réunions régionales visant à faire, sans complaisance, un état des lieux du secteur et à mettre en place une stratégie pour une meilleure gestion.

    http://www.aps.dz/Boudiaf-insiste-sur-la-necessite.html

    bouchentouf66

    Nombre de messages : 35
    Date d'inscription : 22/09/2010

    السلام عليكم

    Message  bouchentouf66 le Jeu 14 Nov - 0:22

    اللقاء القادم للسيد الوزير مع مختلف النقابات سيمنح الفرصة لطرح انشغالات الممرضين واظن ان الوناس سيكون في الموعد

    AITLBACHIR

    Nombre de messages : 596
    Date d'inscription : 20/02/2011

    NON A LA FUITE EN AVANT

    Message  AITLBACHIR le Mer 20 Nov - 9:50

    QUI SANCTIONERA QUI?ET QUANT OU JUSQU A QUANT?CES GESTIONNAIRES VERREUX MAFIA AYANT OCCUPES DES POSTES SANS LA MOINDRE RESPECT DES LOIS DE LA REPUBLIQUE CES DESTRUCTEURS CONNUS ET RECONUS .MR BOUDIAF DOIT NETTOYER D ABORD LE SECTEUR DANS LA GESTION DES GESTIONNAIRES.CES DSP ET DIRECTEURS QUI FONT LA LOIS EN DEHORS DES LOIS DE LA REPUBLIQUE.VOLS DETOURNEMENT NEPOTISME SEGREGATION DES LOIS DE LA REPUBLIQUE.CES GESTIONAIRES ORDONNER QUI GERES LEURS DOSSIERS ET PROMOTION PAR TRABENDISME SUR LE DOS DE LA REPUBLIQUE,CES GESTIONNAIRES DES OEUVRES SOCIALES D OU DISPARITION MARCHES FICTIFS DE GRE A GRE .C EST LA QU IL FAUT FRAPPES .ILS SONT TOUS DES SERPOENTS ET UN SERPENT DOIT ETRE ABBATU A LA TETE.DONC MR BOUDIAF MR LE MINISTRE FAITE QLQ CHOSE SUR LE PLAN JUDICIAIRE.APPLEZ LA JUSTICE ET RENDRE JUSTICE AUX TRAVAILLEURS ET AU SECTEUR DE LA SANTE ET AU CITOYENS .IL Y AVAIT DE LA HAUTE CORRUPTION ET DANS L INSTITUTION DE LA SANTE PUBLIQUE.LA SANTE EST GRAVEMENT MALADE PAR CES GESTIONNAIRES.UN RDV POUR UNE CONSULTATION EN MILIEU HOSPITALIER POUR UNE ANNEE,UNE INTERVENTION CHIRURGICALE PAR PISTON SI NON ATTENDRE LE BONDIEU OU ALLER VOIR CE MEDECIN CHEZ LE PRIVE.QUEL HONTE?LA REVALORISATION DU SECTEUR SANTE EST OBLIGEGATOIRE,LA GESTION DOIT ETRE CONFIER A U PROFFESSIONNELS DE LA SANTE(PRAMEDICAUX)ET NON AU BISNESSMANS.DONC RENDRE JUSTICE AU PEUPLE QUI SOUFFRE DE CES GESTIONS ET GESTIONNAIRES DE VOTRE INSTITUTION.L ALGERIE A CONSTRUIT DE GRANDES PRISONS IL FAUT LES REMPLIRES.IL YAVAIT PAS QUE LES CADRES D AUTRES INSTITUTION QUI MERRITE LA PRISON.SOYEZ FORT MR LE MINISTRE .

    Contenu sponsorisé

    Re: Boudiaf insiste sur la nécessité de s’adapter au nouveau mode de gestion du secteur

    Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 3:29


      La date/heure actuelle est Lun 5 Déc - 3:29