SAP & UGTA & SNAPAP & SYNDICAT LIBRES DES PARAMEDICAUX

SAP & UGTA & SNAPAP & SYNDICAT LIBRES DES PARAMEDICAUX


    Le ministre de la santé au syndicat algérien des paramédicaux

    Partagez

    abdallah0103

    Nombre de messages : 60
    Date d'inscription : 15/05/2013

    Le ministre de la santé au syndicat algérien des paramédicaux

    Message  abdallah0103 le Mer 4 Déc - 13:57

    L’intégration des infirmiers brevetés au grade d’infirmier diplômés d’État se fera avant la fin du mois en cours. Rendez-vous est pris pour le 9 janvier 2014 pour faire le point sur la concrétisation des engagements pris.

    Trop occupé, semble-t-il, par la recherche du traitement efficace pour faire sortir son secteur de son profond coma, le ministre de la Santé tente de ne pas trop s’embrouiller avec ses partenaires sociaux.
    Une nouvelle montée de fièvre ne fera qu’aggraver la situation dans la santé publique déjà fortement critique. Quoi de mieux alors que de prescrire des calmants qui feraient retarder un tant soit peu la propagation de la tension. Et c’est ce à quoi a eu droit le Syndicat algérien des paramédicaux (SAP) lors de sa “visite” chez
    Abdelmalek Boudiaf. Reçu avant-hier par le premier responsable de la santé, le Syndicat algérien des paramédicaux, qui “souffrait” de la non-concrétisation des engagements pris par la tutelle à l’époque d’Ould Abbès, juge “positive” ce premier rendez-vous avec Boudiaf.
    “Nous sommes satisfaits des résultats de la rencontre. Le ministre nous a rassurés et s’est engagé à satisfaire toutes nos revendications”, révèle le SG du SAP. Et de préciser que le SAP réclame beaucoup plus la concrétisation des mesures déjà approuvées. Et c’est l’engagement officiel pris par
    Abdelmalek Boudiaf qui, pour prouver sa bonne foi, a déjà accordé un autre rendez-vous au syndicat.
    “Une nouvelle rencontre est prévue le 9 janvier 2014 pour faire le point sur l’état d’application des décisions. Nous allons donc attendre”, souligne encore Ghachi Lounès.
    Il faut rappeler à ce sujet que les revendications satisfaites noir sur blanc, mais pas sur le terrain, s’articulent autour de l’intégration des
    18 000 infirmiers brevetés au grade d’infirmier diplômé d’État tel qu’énoncé dans le PV de réunion du 23 mai 2013. Le SAP avait insisté, à chacune de ses sorties médiatiques, sur la finalisation de cette opération au courant de l’année 2013. Et c’est ce que le ministre de la Santé a approuvé en promettant de satisfaire cette revendication d’ici à la fin du mois en cours.
    Autre doléance, l’application des dispositions de l’arrêté interministériel publié le 4 août 2013 fixant le nombre de postes supérieurs au titre des corps paramédicaux de la santé publique. S’ajoute à cela, enfin, la révision des critères d’octroi de la prime de contagion.


      La date/heure actuelle est Lun 5 Déc - 3:29