SAP & UGTA & SNAPAP & SYNDICAT LIBRES DES PARAMEDICAUX

SAP & UGTA & SNAPAP & SYNDICAT LIBRES DES PARAMEDICAUX


    Tension artérielle (Aide-soignant)

    Partagez

    gueddou1

    Nombre de messages : 4
    Date d'inscription : 13/04/2012

    Tension artérielle (Aide-soignant)

    Message  gueddou1 le Sam 31 Jan - 4:37

    Tension artérielle :
    Mesure


    Définition :
    La tension artérielle (ou pression artérielle) correspond à la pression du sang dans les artères. Elle est exprimée en millimètres de mercure (mmHg).
    La systole (maxima) est la contraction du muscle cardiaque et le temps d’éjection du sang dans les artères. Elle provoque le premier bruit du cœur.
    La diastole (minima) est le relâchement du cœur au moment de l’afflux sanguin. Elle provoque le dernier bruit perçu.
    Objectifs :
    • Renseigner sur la fonction cardio-circulatoire.
    • Apprécier la qualité de la pression sanguine artérielle.
    • Dépister une urgence vitale.
    • Satisfaire le besoin d’éviter les dangers.
    Rôle de l’aide-soignant(e) :
    • Participation à l’appréciation des principaux paramètres.
    • Gestes élémentaires de survie.
    Organisation du travail :
    • S’informer sur la fréquence du soin sur 24 heures.
    • S’informer sur l’état du patient et les valeurs antérieures habituelles.
    • Préparer le matériel.
    • Planifier la prise de la tension au même moment que la prise des pulsations.
    Matériel :
    ˃ Tensiomètre manuel ou automatique ou moniteur de paramètres (brassards de différentes largeurs : pédiatriques ou pour adultes obèses).
    ˃ Stéthoscope.
    ˃ Fiche de surveillance.
    Information/Education du patient :
    • Avertir le patient afin qu’il soit au repos au minimum 10 minutes avant le soin.
    • Donner le résultat au patient.
    Déroulement :
    • S’assurer que le patient ne vient pas de faire un effort et qu’il est installé confortablement assis ou, de préférence, couché.
    • Placer son bras le long du corps et le dénuder.
    • Adapter le brassard muni de son manchon gonflable sur le bras du patient, juste au-dessus du pli du coude et le fixer à l’aide du ruban auto-agrippant.
    Avec un tensiomètre manuel :
    • Repérer le passage de l’artère humérale.
    • Placer le stéthoscope sur ce site en le glissant sous le brassard.
    • Adapter le stéthoscope sur les oreilles.
    • Gonfler le brassard à l’aide de la poire du manomètre jusqu’à 160 mmHg en maintenant le stéthoscope de l’autre main.
    • Dégonfler lentement le brassard jusqu’à entendre le pouls : c’est la pression systolique (ou maximale), qui correspond à la phase de contraction du cœur et qui envoie le sang dans les artères. Ce chiffre doit normalement être inférieur à 150 mmHg.
    • Continuer à dégonfler lentement le brassard jusqu’à ne plus entendre le pouls : c’est la pression diastolique (ou minimale), qui correspond à la phase de repos du cœur. Ce chiffre doit être normalement compris entre 50 et 90.
    • La tension artérielle idéale est définie par une valeur minimale qui doit être égale à la moitié de la valeur maximale plus 1 (ex. 12/7).
    Avec un appareil automatique :
    • Appuyer sur la touche de déclenchement du gonflage (cf. notice d’utilisation) : le patient ne doit absolument pas bouger pendant tout le temps de la mesure.
    Hygiène et sécurité :
    • Se laver les mains avant et après le soin.
    • Observer le faciès du patient : dépister pâleur, sueur, sensation de malaise.
    • Transmettre à l’infirmier(e) sans délai une tension anormale ou imprenable et le résultat de l’observation du faciès.
    • Prendre la tension à l’autre bras en cas de doute.
    • Réaliser une désinfection de surface du brassard et de l’appareil entre chaque patient.
    Eléments d’Observation/Transmissions :
    • Noter le résultat sur la fiche de surveillance ou dans l’onglet « constantes » du dossier informatisé et informer l’infirmier(e).
    • Prévenir immédiatement l’infirmier(e) de toute anomalie constatée.

      La date/heure actuelle est Mer 28 Juin - 15:04